L’assurance auto bientôt indispensable pour récupérer une voiture en fourrière

car-insurance1

Le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) estime à 750 000 environ le nombre de conducteurs qui roulent sans une assurance auto. Or, la souscription d’une telle assurance est obligatoire selon la législation en vigueur. Tout contrevenant est d’ailleurs passible d’une amende pouvant s’élever jusqu’à 3 750 euros. Cette sanction peut être assortie d’une suspension de permis de conduire d’une durée de 3 ans ou même de la confiscation de la voiture. Ce qui ne semble pas dissuader les conducteurs qui sont encore nombreux à se hasarder sur les routes sans assurance. Or, il leur suffit d’utiliser un comparatif d’assurance disponible sur la toile pour trouver une offre compatible avec leurs besoins et en totale adéquation avec leur budget.

Une action au niveau des fourrières

C’est pour donner un coup de frein à ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur que le gouvernement a décidé de prendre des mesures dans ce sens. Déjà annoncée en octobre 2015 par le Comité Interministériel pour la Sécurité Routière (CISR), ces nouvelles dispositions ont pour principal objectif de lutter contre le défaut d’assurance. Elles comprennent la présentation d’une attestation d’assurance au moment de l’immatriculation d’un véhicule ainsi que la création d’un fichier des véhicules assurés.

En outre, quand une voiture est mise en fourrière, son propriétaire ne pourra la récupérer qu’en présentant une attestation d’assurance auto valide. Il faut noter qu’en 2015, environ 20 000 véhicules ont été enlevés à Marseille contre 15 000 à Lyon et près de 250 000 pour Paris. Une voiture a donc été mise en fourrière toutes les deux minutes dans la capitale au cours l’année dernière.

Une mise en vigueur d’ici la fin de l’année

Cette obligation entrera probablement en vigueur d’ici la fin de l’année. En effet, le décret concernant cette mesure sera publié au journal officiel la semaine prochaine. En tout cas, c’est ce qu’a annoncé Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, au cours d’un colloque ayant pour thème la non-assurance routière.

Les personnes qui conduisent sans assurance ont donc quelques mois pour régulariser leur situation. Il leur suffit d’utiliser un comparateur de l’assurance auto pour découvrir les offres qui correspondent à leur profil. La comparaison d’assurance auto leur permet d’ailleurs d’obtenir des offres abordables et ce, sans perdre du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *