Plus de 400 radars mobiles déployés en France en 2018

1324188

D’après les chiffres publiés par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 616 personnes sont mortes d’accident de la route en France en 2015. Cet organisme constate une augmentation de 1,7 % de ces décès par rapport à 2014. Et en ce qui concerne le mois d’août 2016 qui correspond au retour des vacances, l’observatoire constate une diminution de 9 % de la mortalité par rapport à la même période de l’année dernière. Cependant, le gouvernement n’entend pas dormir sur ses lauriers et souhaite renforcer les contrôles mobiles sur les routes et autoroutes hexagonales.

Bien s’assurer pour rouler sereinement              

Face au nombre impressionnant d’accidents sur les routes, l’assurance auto représente la meilleure solution pour espérer être indemnisé en cas de sinistre. Il suffit d’ailleurs d’utiliser un comparateur de l’assurance auto pour trouver l’offre qui cadre le plus avec son budget et qui présente les meilleures couvertures. Par ailleurs, comme les assureurs rivalisent en matière de tarif, il est possible de réaliser des économies substantielles en effectuant une judicieuse comparaison d’assurance auto.   

L’Etat mise sur la prévention

Si l’assurance auto constitue la sécurité en aval pour indemniser les éventuelles victimes d’un accident, l’Etat préfère travailler en amont et favoriser la prévention. C’est ainsi qu’il prévoit de mettre en place 121 voitures-radars d’ici 2018. Celles-ci vont renforcer les 319 véhicules banalisés dotés de radars mobiles qui sont actuellement en service. Dès 2018 donc, il y aura environ 440 véhicules de contrôle sur les routes de France, afin d’augmenter la sécurité de tous les usagers de la route.

Actuellement, le radar flashe tout véhicule qui roule au-dessus de 102 km/h sur une route départementale ou nationale où la vitesse est limitée à 90 km/h. Ce dispositif se met également en action si une voiture dépasse les 146 km/h sur autoroute où la limitation de vitesse est de 130 km/h. Enfin, le radar se déclenche quand l’automobile roule à plus de 124 km/h sur une voie express où elle ne devrait pas excéder la vitesse de 110 km/h.

Privation des radars mobiles

Une voiture équipée d’un radar mobile coûte 70 000 euros à l’achat auxquels il faut ajouter 18 000 euros d’entretien annuel. Afin de rentabiliser son investissement, l’Etat souhaite faire circuler davantage ces automobiles de contrôle. En effet, par manque de personnel, un véhicule-radar banalisé n’est en moyenne utilisé qu’une heure et treize minutes par jour. La solution trouvée par le gouvernement est de privatiser ces voitures-radars, et ce dès 2017. Pour rappel, ces véhicules ont flashé 1,5 million de fois en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *