Présentation obligatoire d’une attestation d’équipement pour l’éthylotest anti-démarrage

assuree

L’éthylotest anti-démarrage (EAD) est un petit dispositif installé sur une voiture et qui est branché au démarreur de celle-ci. Le véhicule ne peut pas démarrer tant que le conducteur n’a pas soufflé dans l’éthylotest anti-démarrage (EAD) qui va mesurer la quantité d’alcool dans l’haleine de celui-ci. Si le taux dépasse le maximum accepté par la loi, l’automobile ne démarre pas. Dans le cas contraire, elle  peut démarrer.

Il existe un certain nombre de personnes à qui un juge interdit de conduire une voiture non équipée d’un éthylotest anti-démarrage (EAD). Il s’agit d’individus qui ont commis soit un délit de conduite en état d’ivresse manifeste, soit un délit de conduite en état alcoolique. Ceux qui ont provoqué des blessures ou un homicide involontaires en état alcoolique ou qui ont pris la fuite après avoir occasionné un accident sont également concernés par cette sanction judiciaire.

Autorisation de conduire un véhicule équipé d’EAD

Le gouvernement a fait publier au journal officiel du 30 septembre dernier un décret concernant l’obligation d’équiper certains véhicules d’un éthylotest anti-démarrage (EAD). A partir du 1er décembre 2016, « tout conducteur faisant l’objet d’une décision préfectorale d’aptitude temporaire à la conduite avec l’obligation de conduire un véhicule équipé d’un dispositif » homologué d’anti-démarrage par éthylotest électronique (EAD) devra présenter une attestation prouvant l’existence de cette installation.

En résumé donc, une personne obligée par la loi d’équiper sa voiture d’un EAD devra désormais montrer une attestation  d’installation de ce dispositif sur son véhicule quand les forces de l’ordre lui en feront la demande.

Permis de conduire et assurance également exigés   

Ce décret exige également que le conducteur soit en possession d’un permis de conduire valide et que le véhicule qu’il conduit soit couvert par une assurance auto. S’il n’en pas encore souscrit une,  le recours à un comparateur de l’assurance auto lui permettra de trouver rapidement une offre correspondant à ses besoins et à son budget.

S’il possède ces trois documents, il peut demander une mainlevée d’une prescription de mise en fourrière de sa voiture. Mais s’il lui manque un de ces documents, celle-ci restera en fourrière. Cependant, si l’attestation d’assurance est entre ses mains, il est possible de faire remorquer le véhicule vers un endroit choisi par le propriétaire. Il faut seulement que ce remorquage soit effectué par un professionnel qualifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *